Emprunt d’argent: l’essentiel à savoir avant de sauter le pas

emprunter d'argent

Pour devenir propriétaire, obtenir un crédit auprès d’un organisme financier est une étape quasiment obligatoire. Toutefois, il est judicieux de connaître quelques points essentiels avant de souscrire un prêt immobilier. Voici quelques certains paramètres à retenir avant de se lancer dans un prêt bancaire.

Déterminer le projet et l’apport personnel

L’emprunteur doit commencer par déterminer son projet avant de souscrire un prêt immobilier. Pour cela, il doit bien définir s’il veut acheter une maison ou s’engager dans une nouvelle construction. Pour ce dernier cas, il vaut mieux établir un devis afin d’estimer le budget nécessaire à la réalisation des travaux. L’emprunteur doit également tenir compte de la localisation du bien, du nombre de pièces et de la surface. Après avoir défini son projet, l’emprunteur doit observer son apport personnel. Il s’agit de la part autofinancée de son projet. L’apport personnel montre à la banque que le demandeur peut capitaliser et bien gérer son argent. Il peut provenir de son épargne personnelle ou de prêts aidés. Si son apport est important, l’emprunteur pourra négocier son prêt avec sa banque et y emprunter plus à des taux plus avantageux. En général, un apport personnel doit représenter au minimum 10% du prix d’achat du bien immobilier.

Il faut avoir un dossier solide

Pour contracter un prêt immobilier, l’emprunteur doit montrer à sa banque sa crédibilité. Il doit donc disposer d’une situation stable et bien gérer ses ressources. Voici un certain nombre de paramètres qu’une banque considère avant d’accorder un crédit. Parmi ces critères figure la situation professionnelle de l’emprunteur. En effet, ce dernier doit avoir un contrat à durée indéterminée. À noter que rares sont les organismes financiers qui prêteront de l’argent à un particulier sans le CDI. La situation financière du demandeur est également un autre point à observer. Si l’emprunteur a été découvert bancaire au cours des derniers mois, la banque estime sa situation financière comme fragile et pourrait refuser sa demande. L’organisme prêteur vérifie également la capacité d’endettement. Il s’agit d’un montant maximum qu’on peut emprunter sur une période donnée selon les revenus financiers et les charges. Cette capacité détermine l’aptitude à faire face aux échéances du prêt immobilier.

Les autres conseils à retenir

Avant de souscrire un prêt immobilier, on doit éviter un engagement trop lourd. Il faut donc faire une simulation ou demander des simulations auprès de sa banque. Cet outil représente précisément les remboursements qu’on doit effectuer en fonction du montant emprunté et de la durée du prêt. Il faut également bien lire l’offre préalable du prêt immobilier. Que ce soit pour un crédit immobilier ou un crédit à la consommation, l’organisme financier propose une offre préalable de prêt déterminant ses caractéristiques et ses modalités. À noter que la durée de validité de l’offre préalable est souvent 15 jours pour un crédit à la consommation. Celle du crédit immobilier est de 30 jours. L’emprunteur dispose donc d’un délai de rétractation de 14 jours pour un crédit à la consommation. Pour un crédit immobilier, il a un délai de réflexion de 10 jours.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *